Les chirurgiens utilisent les Google Glass

Les chirurgiens utilisent les Google Glass

La réalité augmentée est le centre d’intérêt de Google Glass matérialisé par une paire de lunette résultant d’un programme de recherche et développement lancé par Google.

Etant équipée d’une caméra intégrée, de mini-écran, de micro, d’écouteur et de commande tactile, cette paire de lunette, nommée Google Glass est fournie d’un accès à Internet et à des fonctionnalités de Google telles que Google Latitude, Google Maps, Google Agenda, Google +, Reconnaissance vocale, Horloge, Alarme, Google Méteo, Appareil photo, mail,  etc. Le centre d’intérêt dont la réalité augmentée permet donc l’obtention des informations en temps réel en réalisant une tâche, entre autre une intervention chirurgicale ayant besoin de plus de données relatives au patient et nécessaires aux applications médicales. Les chirurgiens ont spécifiquement jouit des avantages en utilisant Google Glass.

La mission et la situation pratique de Google Glass

Google Glass peut servir dans plusieurs domaines, par exemple dans le sport pour suivre les performances d’un athlète y compris le suivi de son itinéraire, son rythme cardiaque, etc. Dans le domaine de la NTIC, Google Glass permet d’envoyer des courriers électroniques et de manipuler des applications iPhone, de prendre des photos de par un simple clin d’œil par exemple. Un projet de verre correcteur et de contre soleil est imminent. A noter que le prix et les applications de Google Glass s’avèrent un peu onéreux pour le public, et la distribution sur le marché n’est pas encore n’est pas encore très développée. Cependant, des chirurgiens s’en servent pour réaliser au mieux leurs interventions.

Comment les chirurgiens exploitent-ils Google Glass ?

Outre certains ambulanciers équipés de Google Glass pour transmettre en temps réel la situation d’un patient en cours de transfert, certains chirurgiens ont pu sauver miraculeusement des patients dont les dossiers médicaux ont pu être consultés durant l’opération.  Les différentes informations vitales concernant le malade sont affichées sur un écran où une communication intra-hospitalière est possible et partagée entre les médecins et chirurgiens traitant le malade. Un chirurgien français, en la personne de Philippe Colin a déjà expérimenté Google Glass en collaborant avec des chirurgiens japonais qui se trouvaient à des milliers de kilomètres, et ce faisant, a déjà sauvé plusieurs vies humaines.